Rencontrez nos conseillers en outplacement

Publié le: 8 janvier 2020
Les licenciements sont inévitables dans les entreprises. Jour après jour, les conseillers en outplacement aident les gens à retrouver un emploi. Comment vivent-ils leur quotidien ? Quels sont les avantages ?

L'outplacement regroupe un ensemble de services de soutien légalement définis : un collaborateur licencié bénéficie ainsi d'une aide pour retrouver un emploi ou assumer une activité d'indépendant.

« Le travail représente un élément essentiel de la vie de nombreuses personnes. Aider des gens à retrouver un emploi me procure une certaine satisfaction », affirme Aurélie Van Everbroeck, coach de carrière professionnelle. Elle a commencé en 2007 comme consultante chez Select, un prestataire de services RH complet, puis est passée à l'outplacement.

De l'autre côté de la frontière linguistique, sa collègue Barbara Trouilhet compte déjà 7 ans d'expérience comme coach de carrière chez Select : « J'aime remettre les gens sur la bonne voie et leur montrer les possibilités qui s'offrent à eux : c'est ma passion ! »

Selon vous, quels sont les principaux atouts d'un encadrement d'outplacement ?

Aurélie : « Nous soutenons les collaborateurs non seulement pour les aspects pratiques, comme la création d'un C.V. ou d'un profil LinkedIn, mais aussi pour qu'ils acceptent le licenciement. Ils peuvent poser toutes leurs questions à une personne qui les accompagne tout au long de leur recherche. »

Barbara : « L'outplacement dissipe les émotions négatives du licenciement. Les gens reprennent confiance en eux et ont la possibilité d'aborder structurellement leur recherche d'emploi. Ils apprennent aussi à déceler leurs forces et faiblesses. »

Quelle est l'importance d'un processus d'outplacement sur mesure ?

Barbara : « Notre méthode de travail passe par trois phases : mentale, pratique et opérationnelle. Après l'acceptation, nous établissons un plan d'action ensemble, puis le participant pose sa candidature. Mais chacun évolue à son rythme. »

Aurélie : « En effet, chaque individu a son propre rythme. Pour l'un, un licenciement aura de lourdes conséquences émotionnelles, tandis que l'autre sera soulagé et prêt à l'affronter. »

Et d'une approche chaleureuse et humaine ?

Aurélie : « Il convient de créer un certain lien pour pouvoir travailler en toute confiance avec les participants. Nous sommes disponibles 24 heures sur 24 pour qu'ils puissent appeler en cas de problème. »

Barbara : « Cela leur permet de se reposer sur quelqu'un qui comprend leur situation, sans préjugés. Parfois, les proches d'une personne licenciée ne se rendent pas vraiment compte des difficultés que cela entraîne : elle peut alors exprimer toutes ses inquiétudes lors d'un entretien avec nous. »

À la fin du parcours d'outplacement, comment réagissent les participants ?

Aurélie : « Ils sont souvent surpris par les possibilités qui s'offrent à eux. Nous avons noué un lien et les gens expriment leur reconnaissance. Certains envoient même des cartes artisanales… Ce sont des choses qui nous marquent ! »

Barbara : « En effet, une dame est récemment venue me voir : elle occupait un poste de direction, mais a été victime d'un burn-out. Après quelque temps, nous avons pu nous faire une idée de ce qu'elle souhaitait. C'était totalement à l'opposé de ce qu'elle avait fait précédemment : elle est désormais parfaitement épanouie dans sa nouvelle fonction. »

Quelle est la plus-value de l'outplacement pour l'ancien employeur ?

Aurélie : « Beaucoup considèrent l'outplacement comme une obligation, mais de plus en plus d'employeurs le proposent désormais spontanément. Pourquoi ? Ils envoient ainsi un signal aux personnes qui restent et leur montrent qu'ils ne les laisseront pas tomber. »

« L'outplacement est un instrument humain et la majorité des chefs d'entreprise souhaitent que leurs collaborateurs soient heureux. Souvent, la personne a vécu de nombreuses belles années avant d'être licenciée. La situation ne doit pas toujours être négative : il se peut que la fonction change ou qu'il n'y ait plus de place. De très nombreux employeurs se soucient de leur personnel. »

Dans quelle mesure l'outplacement peut-il réconcilier le collaborateur et son ancien employeur ?

Aurélie : « En discutant des circonstances du licenciement, les participants comprennent généralement la situation et se rendent compte qu'il y a deux côtés à chaque histoire. Au début, le licenciement ressemble souvent à un scénario catastrophe. Ensuite, les participants repensent à leurs années d'expérience et, souvent, ils sont même reconnaissants vis-à-vis de leur employeur. »

Actuele blog artikelen